Frêne commun

Nom scientifique : Fraxinus excelsior

Nom commun : frêne commun

Famille : Oleaceae

Nom en langues étrangères : ash tree (Angl.), fresno (Esp.)

Taille : C’est un grand arbre commun des forêts d’Europe, atteignant jusqu’à 40 m de hauteur et 1 m de diamètre.

Feuillage : Les feuilles sont opposées, composées pennées portant 7 à 15 folioles dentées, de couleur vert foncé. Les bourgeons terminaux sont assez gros, de forme pyramidale, glabres, d’un noir velouté.

Ecorce : Le tronc droit à écorce lisse et grisâtre se crevasse avec l’âge.

Fleur et fruit : Les fleurs sont nues (sans sépales et pétales), insignifiantes, de couleur rougeâtre, elles comportent seulement deux étamines ou un stigmate bifide et se regroupent en inflorescence de type panicule. Les sexes sont séparés généralement (plante dioïque) mais on trouve des individus monoiques.
Les fruits sont des samares aplaties, indéhiscentes, munies d’une aile membraneuse allongée.

Particularités : Son bois est recherché pour certains usages en raison de sa résistance à la flexion et aux chocs: manches d’outils, outils en bois (râteaux), cannes et bâtons (de hockey notamment), charronnage, carrosserie… les meilleurs exemplaires fournissent un bois de déroulage utilisé en placage. À défaut, c’est un excellent bois de chauffage.
Le frêne est un arbre d’alignement. Le frêne est aussi un arbre d’ornement, avec de nombreuses variétés, à feuillage panaché, à rameaux jaunes, à port pleureur ou fastigié, naine…
Le frêne est inscrit aussi dans la pharmacopée française. En médecine populaire, les feuilles de frêne sont réputées diurétiques et laxatives (en tisane), et antirhumatismales. Elles servent à préparer une boisson fermentée rafraîchissante, la frênette. L’écorce aurait une action tonique et fébrifuge.